Allergie à la pénicilline

 

Fréquence :   Environ 1 à 5 % des individus feront une allergie bénigne suite à la prise de pénicilline, 1 sur 10000 une allergie grave

Quand ?

C'est totalement imprévisible. L'allergie peut survenir seulement après plusieurs prises de la pénicilline, même si généralement, elle apparaît lors du premier traitement. Si elle est survenue un jour, la probabilité de récidive est majeure

Différents types d'allergies

Forme bénigne : éruption cutanée sous forme de boutons rosés ou rouges, souvent sur les membres ou le tronc initialement, restant limitée

Forme grave : choc anaphylactique avec baisse brutale de la pression artérielle, le traitement est l'adrénaline en urgence. Oedème de Quincke avec un œdème des lèvres, des muqueuses buccales voire (forme la plus grave) laryngé avec risque d'asphyxie : traitement : antihistaminiques, +/- corticoïdes +/- adrénaline selon intensité.

Dans ces deux cas, évidemment, arrêter la pénicilline.

Quelques remarques

Il existe différents types de pénicillines, avec globalement les pénicillines et les céphalosporines. L'allergie n'est pas toujours croisée entre ces 2 types, mais on essaye autant que possible de considérer l'allergie comme étendue à toutes les pénicillines. Néanmoins, les pénicillines restent des médicaments majeurs dans la panoplie d'antibiotiques. En cas de nécessité vitale, et sous surveillance médicale, on peut passer outre une allergie ayant pris une forme bénigne (cf au dessus)

Toujours porter sur soi un papier décrivant l'épisode d'allergie avec les symptômes et le type de pénicilline pris (demander au médecin).

Il existe une forme trompeuse : dans la "maladie du baiser" (mononucléose infectieuse), la prise de pénicilline provoque très souvent une éruption cutanée faisant soupçonner une allergie : en fait, cela n'est pas une allergie et ne contre indique pas la prise ultérieure de pénicilline.

Conclusion

L'allergie à la pénicilline est relativement fréquente mais sa forme grave l'est beaucoup moins. Ne jamais la sous-estimer toutefois


Retour doigtier scientifique

Nous écrire     Accueil