Le potassium

 

Le symbole du potassium est K+ (kaliémie), vous le voyez souvent traîner dans les résultats de vos bilans sanguins (le fameux ionogramme), sans souvent trop savoir à quoi il correspond. Plus pour longtemps!

On minimise souvent son rôle, car sa normale (3,5 à 5 mmol/l) parait ridicule par rapport à un autre élément qui le côtoie sur le ionogramme, le sodium (natrémie), dont la normale est de 135 à 145 mmol/l. Un rapport de 1 à 30! Mais il ne s'agit là que d'un dosage du sang qui ne représente qu'une infime partie de l'eau de notre corps : le potassium est en effet l'ion le plus important dans le liquide des cellules (60% de l'eau du corps), avec des valeurs à plus de 100, et beaucoup moins pour le sodium. Cet ion joue un rôle majeur pour les échanges entre cellules et extérieur. Son taux sanguin est régulé par le rein

En pratique quotidienne, en ville, le potassium n'a que peu d'utilité

En effet, en l'absence de prise médicamenteuse ou de maladie grave, il est quasi impossible d'avoir trop ou pas assez de potassium. Parfois, on le trouve faussement augmenté parce que les globules rouges se sont cassés lors du prélèvement (les globules sont des cellules, et renferment donc beaucoup de potassium)

Quelles sont les principales causes d'hyperkaliémie ? (trop de potassium)

Quelles sont les principales causes d'hypokaliémie (pas assez de potassium)

Comment traiter ces désordres :

Toujours se rappeler : éliminer ou corriger la cause.

hypokaliémie : on donne du potassium : incroyable!

hyperkaliémie :

Quels sont les risques de ces désordres :

L'arrêt cardiaque, surtout si les changements de la kaliémie ont été brusques. Il existe des manifestations avant coureuses : des troubles du rythme cardiaque, des troubles digestifs (hypokaliémie seulement), des douleurs musculaires (hypokaliémie seulement)

Les aliments riches en potassium

Très très nombreux. Tous les fruits, mais surtout, un classique, la banane; les fruits secs; certains légumes (en les trempant plusieurs heures dans l'eau, le teneur diminue). D'où les régimes souvent difficiles des insuffisants rénaux.

Conclusion

Les troubles de la kaliémie sont rarissime chez une personne en bonne santé : il faut donc oublier! par contre dans certaines circonstances graves, les variations brusques  sont probablement le pire ennemi du patient (et du médecin! ), en raison de ses conséquences cardiaques.


Retour doigtier scientifique

Nous écrire     Accueil