Maladies graves liées au tabac

 

Objectif : Il n'est pas de donner des leçons mais de rappeler l'étendue des dégats que peut occasionner le tabac (d'après des données indiscutables). Nous n'évoquerons pas le tabagisme passif pour lequel il existe une suspicion d'augmentation modérée du cancer du poumon, mais rien de précis pour les autres maladies des adultes, ni celui passif du foetus à l'origine de retards de croissance

Cancers :

C'est le plus connu : Cancer du poumon bien sûr (l'arrêt du tabac diminue rapidement le risque après 3 ans environ) mais aussi de toutes les voies aérodigestives supérieurs : langue, larynx, oesophage. Cancer de la vessie

Insuffisances respiratoires 

Moins connu, mais généralement ce qui arrive après consommation prolongée en l'absence .... de cancer du poumon.... C'est une maladie chronique qui amènera à de nombreuses hospitalisations jusqu'à l'infection fatale.

Artères :

On l'oublie aussi : facteur de risque important d'infarctus du myocarde, d'altération des artères des membres inférieurs aboutissant à leur obstruction (une des origines de l'impuissance).

Veines :

Pour les femmes, l'association tabac + pillule reste un facteur de risque très important de phlébite, avec le risque d'embolie pulmonaire, voire parfois de phlébite cérébrale.

Conclusion : L'ensemble des effets secondaires du tabac reste peu connu du grand public, pourtant il concerne des maladies particulièrement fréquentes et redoutables.

 


Retour doigtier scientifique

Nous écrire     Accueil