Hypertension artérielle (HTA)

Définition :

Pression artérielle supérieure à 16/9 ( voir aussi pression artérielle et sa mesure )

Les causes les plus fréquentes:

Symptômes :

Traitement :

Voir déjà si une alimentation moins salée, une vie plus décontractée et un régime ne suffisent pas à diminuer la pression artérielle. En cas d'echec, il faut donner un antihypertenseur. Dans au moins 75% des cas, 1 seul médicament suffit. Dans moins de 5% des cas, il en faut plus de deux : s'adresser alors à un spécialiste : cardiologue ou néphrologue. Jusqu'à preuve du contraire, ce traitement est à vie. Il faut donc privilégier les médicaments les moins chers, les plus efficaces et les mieux tolérés. Il existe une véritable guerre entre les industries pharmaceutiques sur ce marché majeur.

Prévention :

Il n'y en a pas puisqu'on ne connaît pas sa cause.

Les risques de l'HTA

Il s'agit de ce qu'on appelle un facteur de risque cardiovasculaire (comme le tabac, le trop de cholestérol et le diabète), c'est à dire qu'il augmente le risque d'artériosclérose donc : les infarctus du myocarde, les rétrécissements des artères des jambes et surtout les accidents vasculaires cérébraux. Le contrôle de l'HTA permet de diminuer très nettement le risque d'accident cérébral; l'effet préventif sur les infarctus semble beaucoup plus faible.

Une HTA prolongée peut provoquer une insuffisance cardiaque.

Conclusion :

C'est une maladie de cause inconnue, sournoise (agît à bas bruit) que l'on sait bien traiter et qui est à l'origine de très nombreux infarctus ou d'accidents cérébraux.


Retour doigtier scientifique

Nous écrire     Accueil