Quoi de neuf (3)

Obésité et espérance de vie

Article New England Journal of Medicine :

Le problème : L'obésité est considérée par beaucoup comme un facteur augmentant la mortalité. Elle serait appréciée au mieux par la formule : poids/(taille (en mètre) au carré). Des médecins ont étudiés un grand nombre d'individus pour savoir si une augmentation forte de ce rapport entraînait une surmortalité

Réponse : et bien non ! Le seul cas où il existe une surmortalité concerne les personnes ayant eu ce rapport élevé dès le plus jeune âge, et encore la mortalité n'augmenterait que de 10 à 20 % pour ce sous-groupe, ce qui globalement est important, mais faible individuellement.

Conclusion : Il faut éviter l'obésité précoce, mais elle n'a rien de dangereux si elle survient passé 20 ans. On peut aussi estimer que le poids pris après arrêt du tabac n'entraîne aucune surmortalité.


Retour doigtier scientifique

Nous écrire     Accueil