Les antivitamines K (AVK)

A quoi ils servent : à "fluidifier" le sang, c'est à dire à diminuer sa capacité à coaguler. Voir aussi les anticoagulants

Comment agissent-ils : La vitamine K est indispensable pour la fabrication finale d'un certain nombre de protéines de la coagulation. Les antivitamines K interfèrent avec la vitamine K, diminuent donc la fabrication de facteurs de la coagulation actifs, ce qui augmente la fluidité du sang, et donc diminue le risque de thrombose (et évidemment comme effet secondaire l'augmentation du risque hémorragique)

Deux grands types d'antivitamines K :

Le Sintrom® qui a une durée de vite courte, parfois difficile à équilibrer

Le Préviscan® qui a une durée de vie plus longue, d'équilibre plus facile mais dont l'effet dure longtemps après son arrêt.

Tous ces traitements se prennent 1 fois par jour, le soir généralement

Surveillance :

C'est le point essentiel : il faut à la fois n'avoir ni un traitement trop faible (il serait inefficace), ni trop fort (risque d'hémorragie). La surveillance se fait avec le TP (examen sanguin qui calcule le niveau de coagulation du sang) : 2 fois /semaine au début puis 1 fois/ semaine voire 1f/15j. Il doit être compris entre 20 et 35% en gros. Plus précisément, vu que les réactifs utilisés pour faire le TP diffèrent entre les laboratoires, un système de mesure a été mis en place pour uniformiser les résultats, c'est l'INR (examen gratuit puisqu'il se calcule en fonction du résultat du TP par une simple division et un exposant!!!) : il doit être compris entre 1,5-3 selon les indications. Classiquement, si le résultat est trop bas pour le TP (trop haut pour l'INR, c'est à dire risque d'hémorragie), on diminue le nombre de comprimés d'un quart, voire on stoppe une journée si vraiment trop bas. Inversement si TP trop haut. Noter tous ces résultats dans un carnet est souvent utile.

Effets secondaires possibles : essentiellement, évidemment, c'est le saignement, l'hémorragie. Il existe un antidote,......... la vitamine K bien sûr.

Précautions : Essentielles !!!

Indications :

"curatif" : Toutes les thromboses des vaisseaux : phlébites (thromboses veineuses), thromboses artérielles, embolie pulmonaire .... Ils sont particulièrement utilisés pour les traitements au long court, vu la facilité de la prise (par la bouche) contrairement aux autres anticoagulants qui se prennent IV ou sous-cutané. Généralement, on commence par l'héparine (agit très vite) et on relaie le plus tôt possible par les AVK.

"préventif" : Porteurs de valves cardiaques mécaniques, certaines arythmies, certaines maladies des valves cardiaques

Contre indiqués chez la femme enceinte.

Conclusion : Médicaments majeurs pour le traitement au long court des thromboses, mais qui nécessitent une surveillance et des précautions précises.


Retour doigtier scientifique

Nous écrire     Accueil