Le Magnésium

A quoi il sert : sujet vaste : intervient dans le fonctionnement des cellules

Où est-il : partout, dosable dans le sang. Un individu avec une alimentation quasi normale, sans maladie sous-jacente, ne peut être en déficit de magnésium. Rappelons que si une normale dans le sang est >1, avoir 0,90 n'a rien de grave !!!! (voir les normales en médecine)

Où est le problème :

Nous n'évoquerons pas ici le cas du magnésium donné par voie intraveineuse qui a des indications assez claires notamment en cardiologie, dénutrition ou en correction de certains médicaments puissants qui diminuent le magnésium du sang (non exhaustif)

Le magnésium per os (par la bouche) a deux "indications" phares : la fatigue (vaste programme) et la "spasmophilie". En dehors des cas où une maladie est à l'origine de la fatigue, rappelons qu'il n'existe pas de traitements pour compenser 2 nuits blanches ou 7 jours de travaux intensifs!!! La seule attitude est le repos! Évident mais à rappeler! Le magnésium n'a strictement rien à voir avec la fatigue!!! La "spasmophilie", terme médiatique français pour ne pas dire crise d'angoisse : il y a une honte à avouer qu'on ait pu avoir une crise d'angoisse, de peur d'apparaître pour une fou (souvent une folle). Or ceci arrivera quasi à tout le monde pendant sa vie, plus ou moins fréquemment selon les individus. Le magnésium n'a strictement rien à voir avec ces manifestations ! C'est un placebo et aucune étude n'a prouvé son efficacité. Ok, un placebo, c'est parfois utile... mais il est bien cher ce placebo et il peut occasionner des diarrhées ! Enfin, le risque en assimilant les crises d'angoisse trop répétitives pour de la "spasmophilie", c'est de passer à côté d'une névrose d'angoisse réelle pouvant amener au suicide. Comme le dit bien la revue Prescrire à propos d'un xième magnésium per os : celui-là se suce....

Conclusion : Le magnésium per os (par la bouche) est le plus souvent un placebo qui ne veut dire son nom et qui continue à être remboursé partiellement par la sécurité sociale.


Retour doigtier scientifique

Nous écrire     Accueil